La confiance en soi

Vous avez parfois l’impression de ne pas exploiter votre plein potentiel ? Si Cette sensation désagréable vous est familière, il est fort probable que vous manquiez de confiance en vous.

CE problème plutôt commun, touche et touchera chaque individu au moins une fois dans sa vie.

Vous avez le pouvoir de libérer votre plein potentiel en améliorant votre développement personnel et renouvelant votre système de pensée, intimement liés à la confiance en soi et l’estime de soi.

Elle est le principal obstacle à une vie épanouie, palpitante et authentique.

Pour croquer la vie à pleines dents, un petit chantier s’impose afin de remettre de l’ordre dans vos idées et vos perceptions de la vie.

Qu’est ce que la confiance en soi et l’estime de soi ?

La confiance en soi est une des compétences de vie qui désigne une connaissance de soi et la capacité à se faire confiance sur ses choix et décisions. L’estime de soi est par contre plus psychologique. Elle définit la considération et l’acceptation de soi.

Ces deux compétences de vie sont nécessaires pour tendre vers une vie accomplie.

La confiance en soi, c’est la plénitude, le vrai bonheur. C’est  ce moment magique où l’on sait exactement ce que l’on est, ce que l’on vaut, ce que l’on peut améliorer et ce que l’on peut accomplir.

La confiance en soi, c’est obtenir cette promotion tant convoitée, en démontrant son efficacité et en se rendant indispensable dans son entreprise, c’est l’audace, la force, le charisme. Le manque de confiance en soi, c’est la peur de demander une augmentation, et d’envoyer un message négatif à ses employeurs par des attitudes défaitistes…

La confiance, c’est regarder dans un miroir d’une manière bienveillante et comprendre que les petits défauts sont davantage un atout qu’un frein.

Enfin, la confiance, c’est la bienveillance, l’entraide et le partage. Le manque de confiance, c’est la compétition exacerbée, la critique et les rumeurs.

CAUSES :

Elles sont diverses et variées ; et dépendent fortement des individus lorsqu’on les étudie de manière isolée.

Certaines personnes ont des prédispositions génétiques et environnementales à l’acquisition de confiance en soi et d’estime de soi.

Encore aujourd’hui, une très grande partie de la population manque cruellement de confiance en soi…

On l’oublie parfois, mais c’est peut être aussi le cas de nos parents.

Et leurs insécurités, doutes et souffrances se sont inévitablement répercutées sur nous.

 Plus tard, les déceptions, les échecs et les mauvaises décisions abîment les âmes et poussent certaines personnes à ne plus croire en elles et au potentiel qu’elles possèdent.

Cela vous permet notamment de vous accepter tel que vous êtes vraiment et d’apprendre à vous développer pour devenir la meilleure version de vous-même.

Cela vous permet également de saisir les opportunités de la vie et de faire des choix difficiles.

C’est une compétence qui se développe tous les jours dans tous les domaines de la vie.

COMMENT LA REGAGNER :

Le processus de prise de confiance est un voyage spirituel au fin fond de vous-même, qui vous apportera de très nombreux bénéfices. Le premier étant de savoir qui vous êtes vraiment.

Travailler son développement personnel est une multitude de réflexions et de petits réflexes à adopter au quotidien afin de modifier en profondeur vos croyances personnelles.

Cela passe par comprendre les causes de vos lacunes, et mettre en place des stratégies d’amélioration durables.

Alors, il vous faudra faire preuve d’écoute, de persistance, et de patience.

Finalement, vous devrez commencer par oser de nouvelles expériences, sortir de votre zone de confort et affronter vos plus grandes peurs.

C’est en agissant, que vous obtiendrez cette confiance dont vous rêvez tant.

1. Faire un constat de son niveau de confiance en soi et préparer un plan d’action.

Quel est l’état actuel de ma vie ? Vous êtes invités a faire le point sur votre personne et déterminer clairement quelles sont vos forces, vos faiblesses, vos supers pouvoirs, et vos talents cachés. Faites le par écrit et soyez sincère, vous pouvez également demander conseil à une personne de notre entourage pour plus d’objectivité.

Dans quels domaines ai-je confiance en moi ? C’est un ensemble de « petits morceaux de confiance» qui forment une entité plus grande : votre confiance en vous au sens large.

Répertoriez les et commencez par travailler dessus, appuyez-vous sur les activités qui ne vous posent pas de problème de confiance pour améliorer celles qui vous bloquent.

Se fixer des objectifs précis : il est important de se fixer des objectifs mesurables dans le temps. Vous avez besoin de créer un plan d’action efficace avec des objectifs et tâches bien définis. Il est important d’avoir une vision à long terme sur ce que vous souhaitez accomplir, et en combien de temps.

Notez vos petits exploits : Au fur et à mesure de votre évolution, vous allez inévitablement progresser ! Cela dépend de votre motivation, du temps investi dans cette nouvelle aventure, et de votre capacité à vous remettre rapidement en question. Pour garder une trace de vos progrès, démarrer un journal de bord. Ce carnet permet d’améliorer votre estime de vous-même car je vous garantis que vous serez très rapidement fier de vos changements.

2. Vaincre ses complexes physiques et son sentiment d’infériorité

Réussir à se débarrasser de ces forteresses mentales est un défis mais aussi un excellent moyen de booster sa confiance en soi et devenir une meilleur version de soi-même.

Il est inutile et épuisant de se comparer aux autres et de tenter d’obtenir leur approbation constante.

Nous sommes tous des êtres uniques et spéciaux en notre genre. Votre unicité est sans pareille, alors choisissez de regarder la vie sous cet angle. Votre corps est une enveloppe charnelle dont il est impossible de se débarrasser autant apprendre à l’aimer et le respecter. Vous n’êtes pas là pour plaire aux gens mais pour faire de votre vie un réel accomplissement. « Plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui ». Sa mission est de faire de son mieux pour s’améliorer et dépasser ses performances précédentes. Personne n’est parfait. Convertissez votre frustration et investissez chaque jours. Cela vous permettra d’accepter vos différences et d’apprendre à embrasser celle des autres, pour ne pas entrer en compétition avec eux. Vous êtes beaux à votre manière, il ne vous reste plus qu’à le reconnaître.

3. En finir avec la timidité

Est reconnu comme un manque d’audace et d’aisance dans la prise de décision et de parole au quotidien.

Accepter à changer sa perception du monde, nos expériences négatives ont conditionné notre mental et nous pousse à nous refermer sur nous-même pour éviter de  reproduire nos propres « erreurs » et donc de subir les mêmes conséquences.

Changer ses perceptions du monde, c’est apprendre à considérer la vie d’une manière différente. Accepter la belle personne que l’on est c’est apprendre à s’accepter avec ses défauts et qualités, par ce que nul n’est parfait et que nul n’est personne. Tout le monde est différent.

Surmonter ses plus grandes peurs. Cette timidité nous pousse à adopter un comportement défensif et à détruire les opportunités positives qu’une nouvelle rencontre ou situation peut apporter. Ainsi la peur modifie la perception du danger. Face à l’angoisse de souffrir, une seule solution, appeler au calme et relativiser. Exposez vous progressivement à l’inconnu. La technique des petits pas, à savoir gravir le sommet marches par marches permet de ne pas être bloqué face à la hauteur totale de l’escalier. Une progression croissante est toujours plus rassurante et abordable qu’un pas de géant.

4. Accepter ses différences et son unicité

Les individus naissent tous libres et égaux, mais surtout unique et différents ! Chacun avec leur lot de défauts, d’imperfections mais aussi de points forts et de qualités. Face au caractère unique de chacun, les comportements, eux aussi, différent d’une personne à l’autre. La connaissance de soi, incontournable pour que Geoffrey s’accepte enfin. S’accepter physiquement, mentalement et s’aimer soi-même et apprendre à se connaître en profondeur. Chacun aspire à savoir qui il est. Souvent on accorde un temps fou et une énergie vivace pour connaître les autre en détail alors que l’on ne se connaît pas soi-même. Reconnaître se faiblesse n’a rien de pathétique, c’est un gage de maturité profonde. L’introspection est sa plus grande arme dans ce conflit intérieur. La connaissance de soi permet de prendre des décisions plus précises, de ne plus commettre des erreurs passées et de s’améliorer en profondeur.

Les différences et l’unicité doivent être une force plutôt qu’une faiblesse. Nous sommes ce que nous sommes, et tien ne pourra changer cela. Quelle est la vie que je souhaite avoir. Notre différence est unique, si chaque être humain est unique et qu’il n’y a pas de rapport de force, cela veut seulement dire que tous les avis sont légitimes. En faire autant avec les autres : préférons l’entraide plutôt que la compétition.

5. Relativiser la vie, la condition humaine et les petits tracas du quotidien

La vie nous réserve parfois des moments difficiles qui peuvent nous faire perdre espoir en l’avenir. Ce sont ces mêmes tracas qui peuvent se succéder et affecter profondément nos croyances et notre foie en la vie. Relativisez la vie. Gardez l’esprit positif pour prendre du recul, relevez la tête. Savoir profiter de l’instant présent pour relativiser. Servez vous de votre passé pour évoluer positivement, pas pour vous donner des raisons d’évaluer.

6. Cesser de trop penser

Certaines personnes ont parfois du mal à éteindre leur cerveau d’hyperactif et digérer les moments difficiles.

Les sujets souffrant d’hyper intellectualisation ont des difficultés à diriger leurs pensées, obsédés par toutes les idées traversant leur tête.

Trop penser c’est normal mais pas forcément une bonne chose car de ces pensées découle de idées négatives qui peuvent vous affecter.

Pour éviter cela, concentrez-vous sur autre chose, occupez votre esprit par des choses agréables : musique, activité manuelle, sport… Se mettre dans l’action permet d’éviter de penser aux multitudes de choses négatives qui nous envahissent. Agissez d’avantage et relativisez vos pensées en les passant à travers un prisme qui vous montrera d’autres facettes de cette même situation.

7. Devenir l’acteur principal de sa vie

Imaginez que votre vie est un film et que vous en êtes l’acteur principal, qu’aimeriez-vous faire ?

Il arrive que l’on s’enferme dans des routines par « obligations » mais ce n’est pas la vie à l’laquelle on aspire.

Sortez de votre zone de confort (cette zone dans laquelle on réalise des actions quotidiennement qui ne nous challenge plus). Changez vos habitudes alimentaires, de sorties, de hobbies, de trajets…

Pour être acteur de votre propre vie, il faut en écrire le script et jouer la scène à fond.  Nourrissez vous de projets qui vous tienne a cœur, visualisez vos objectifs et déployez des actions précises pour les atteindre.

N’hésites pas a faire des listes de vos rêves, vos envies, les choses incontournables que vous voulez absolument faire même les plus farfelus.

Le faite d’accomplir de petits objectifs vous donnera la sensation de réussir à les atteindre plus régulièrement, ce qui aura pour but d’améliorer votre motivation.

Ne laissez pas les autre vous dicter vitre vie. Faites vos propres bons choix !

8. Pratiquer l’auto suggestion positive et intégrer des phrases clef à répéter plusieurs fois par jour

Croire en la vie, pratiquez l’autosuggestion positive, répétez-vous de messages positifs, clairs permettant au cerveau humain de se reprogrammer et de se remplir de positivité.

Coire en l’autre. Ne vous basez pas sur le passé, croyez plutôt en la vie.

9. Feignez la confiance en soi jusqu’à ce qu’elle devienne réelle

La confiance en soi n’est rien d’autre que la capacité à croire en soi.

Vous devez faire le grand saut dans l’inconnu pour simuler la confiance qui deviendra réelle.

La confiance n’est pas innée et pour en avoir, il faut prendre des risques.

Je veux, je fais.

Pour augmenter son niveau de bonheur, il faut sourire ! C’est prouvé scientifiquement.

Apprendre à accepter les compliments des autres. C’est d’abord croire en sa sincérité, l’accepter et remercier l’autre en retour.

Les compliments vous permettent de positiver et de poser le socle de votre confiance en vous.

10. Faire preuve de sagesse

Le chemin pour prendre confiance en soi est beau mais anxiogène, il faut donc faire preuve d’une certaine sagesse pour supporter ce nouveau défi.

Apprenez à cheminer à petits pas, victoires par victoires et il n’y a pas de petites victoires ! et surtout profitez de l’instant présent c’est vivre sans anxiété et surtout sans ruminer le passé, pensez-y…

Acceptez que vous pouvez perdre la confiance en vous pour la renforcer.

Le mieux et de ne pas nier sa peur mais de la prendre en compte pour réaliser qu’il va falloir se dépasser

11. Vaincre le doute et prendre des décisions importantes

Dites vous qu’il est normal de douter !

Cependant il ne faut pas que le doute prenne une place trop importante et ait un impact à long terme sur votre vie. Suivez votre instinct pour prendre des décisions, car il demeure votre plus grand allié. C’est votre cœur qui vous guide inconsciemment vers vos véritables envies.

Une seule solution, vous engager, prendre une décision et laisser la suite se dérouler sous vos yeux ébahis.

Accepter de ne pas avoir le contrôle.

12. S’entourer des bonnes personnes

Éviter les personnes négatives, qui critiquent et passent leur temps à se plaindre ! Elles sont toxiques…

Trouvez-vous un mentor, une personne ressource, inspirante qui vous fasse vous sentir bien.

13. Détruire ses croyances limitantes

Chacun ses croyances ! Certaines sont positives et d’autres négatives. Elles sont parfois factuelles, basés sur des faits et parfois irrationnelles.

Les croyances valorisantes nous poussent à nous essayer à de nouvelles expériences, à nous améliorer. A l’inverse, les croyances limitantes nous empêchent d’évoluer et nous laissent dans un état léthargique.

14. Accepter et gérer ses émotions

Adoptez une meilleure réaction face à un évènement bouleversant. Expulser votre tristesse et permettez vous de vivre ce deuil à votre rythme. Dans un premier temps, lâcher prise, puis acceptez progressivement la situation ainsi vous pourrez avoir une vision apaisée de la vie en relativisant et en s’autorisant à privilégier et accepter les bons moments de la vie.

Ne niez pas vos émotions, canalisez-les.

15. Miser sur soi

Quand on prend la décision symbolique de changer et de devenir une meilleure version de soi, on décide alors de miser sur soi !

Pratiquer des activités sportives : permet d’améliorer son apparence physique, de gommer ses complexes, d’améliorer son capital santé et donc de s’aimer davantage.

L’estime de soi et la base de la confiance en soi.

Développer votre culture et votre personnalité. Lisez de nouveaux livres, apprenez, approfondissez, soyez acteur et arrêter du subir votre vie ! Changez vos perspectives.

Changer de look, prendre soin de soi constitue à acquérir un charisme, une assurance qui contribuera à une meilleur confiance et estime de soi.

Osez faire la différence, mettez de l’énergie dans votre apparence et vous y arriverez.